À vos affaires…

Le début de la nouvelle année amène son lot de buts, d’objectifs, d’engagements et de résolutions mûrement réfléchis et organisés. Nous sommes tous impatients de commencer et de faire de grands progrès dans nos plans.

Certains d’entre vous pourraient envisager d’étendre leurs affaires dans de nouveaux marchés ou encore de faire prospérer et de développer leurs activités dans des marchés existants. Dans mon ancienne vie de bibliothécaire dans les domaines du génie et de la pharmaceutique, il m’arrivait de conseiller à certains clients une collection de rapports informatifs intitulés Doing Business publiés par le groupe de la Banque mondiale. Voici le lien : http://francais.doingbusiness.org/.

Ces rapports offrent une vue d’ensemble sur les facteurs clés à considérer lorsqu’on planifie de faire des affaires dans différents pays. Ils traitent des règlements qui facilitent (ou compliquent) l’implantation des entreprises dans différents marchés. Ils étudient l’économie, les permis de construire et l’accès à l’électricité. Ils se penchent aussi sur les facteurs commerciaux, fiscaux et culturels.

Du point de vue de la langue (et selon notre expérience, au moyen de services de traduction, de sous-titrage et de voix hors-champ), l’aspect communication du projet représente l’élément le plus crucial à une entrée réussie dans un nouveau marché. Comprendre votre marché cible, vos buts et vos objectifs nous aidera à savoir comment votre message doit être véhiculé, quelle voix il doit prendre et dans quel délai il doit être livré.

Voici quelques questions à vous poser lorsque vous pensez à vos communications, à votre message et à vos documents :

  • Quel est l’objectif que je veux atteindre avec cette communication?
  • À quel public s’adresse-t-elle (à des particuliers ou à un groupe, diffusion privée ou publique)?
  • Qu’est-ce que le public à qui elle s’adresse devrait apprendre, ressentir et faire en la consultant (lecture, écoute, expérience)?
  • Qu’est-ce qui est en jeu? La réponse à cette question déterminera le degré de perfection nécessaire, qui déterminera à son tour le besoin en matière d’assurance qualité (correction, relecture par un spécialiste du domaine, etc.).
  • Quelle est la date d’échéance du projet?
  • Quel est le budget du projet?

Pour votre prochain projet, discutez du marché dans lequel vous pensez entrer ou vous étendre avec votre fournisseur de services linguistiques. Passez ensuite en revue avec lui les questions ci-dessus afin d’élaborer le plan le mieux adapté pour votre contenu. En procédant ainsi, votre projet final aura le résultat escompté de rejoindre avec succès votre marché cible.

Alors que nos affaires se poursuivent en 2017, célébrons d’excellents projets, une communication aussi efficace qu’exceptionnelle et beaucoup de succès. Tous nos meilleurs vœux pour 2017 à vos équipes et à vous!

Liens :

Rapports Doing Business : www.doingbusiness.org/

Post by Fiona

Comments are closed.