Rechercher

Les escrocs de la traduction : comment les éviter?

Picture of By Rossion

By Rossion

Le Web est un espace vaste et merveilleux. Mais avec tout ce qui circule en ligne, il arrive que des renseignements tombent entre les mains d’escrocs. Et parmi les escrocs dont il faut se méfier, nous pourrions citer ceux·celles du monde de la traduction. Lisez notre guide sur les escrocs de la traduction pour savoir comment les éviter.

Qui sont les escrocs de la traduction?

Les escrocs de la traduction sont des personnes (ou des groupes de personnes) qui approchent des client·e·s potentiel·le·s en se faisant passer pour des spécialistes légitimes de la traduction. Ils·elles trouvent et « empruntent » souvent des CV ou des profils à des professionnel·le·s du domaine. Les escrocs de la traduction proposent alors leurs services, mais fournissent un travail de qualité inférieure ou font passer le texte par un logiciel de traduction automatique gratuite et considèrent le travail comme terminé. Nous examinerons ci-dessous quelques signaux d’alerte courants à surveiller.

Si vous recevez des messages impersonnels… mettez-les à la poubelle.

Si vous recevez une offre de service sans message d’accueil personnel ou si elle est envoyée à plusieurs destinataires à la fois, cela peut être un signe qu’elle n’est pas légitime. Quoi qu’il en soit, le fait d’envoyer des courriels à froid aux membres de sa clientèle sans prendre le temps de personnaliser ses messages ne laisse présager rien de bon en matière de professionnalisme. Des offres de service mal rédigées peuvent également indiquer que le message n’émane pas d’un·e spécialiste des langues.

Si vous recevez des offres de services à des prix défiant toute concurrence… dites merci, mais non merci.

Toutes les personnes qui proposent des prix bas ne sont pas des escrocs. Mais si l’offre semble trop belle pour être vraie, prenez le temps d’y réfléchir. Est-il réaliste qu’un·e spécialiste de la traduction propose ces tarifs? Pourquoi sont-ils si bas? Qu’a-t-il·elle à y gagner? La réponse pourrait bien être qu’il s’agit d’une escroquerie.

Gare aux combinaisons de langues improbables.

Tout le monde connaît une personne qui peut apprendre de nouvelles langues comme par magie. Mais la plupart des spécialistes de la traduction s’en tiennent généralement à une combinaison de langues principales et traduisent dans leur langue maternelle. Par exemple, un·e fournisseur·euse de services de traduction francophone travaillant au Québec traduira de l’anglais vers le français. Ainsi, si vous recevez une offre de traduction du grec vers le français et de l’allemand vers l’anglais, et vice versa, vous devrez peut-être effectuer quelques vérifications complémentaires.

Vérifiez les coordonnées de votre fournisseur·euse et effectuez un suivi.

Un moyen simple et rapide de vérifier si une offre de service émane d’un·e véritable spécialiste est de prendre le temps de vérifier les coordonnées fournies. Vous pouvez communiquer avec votre fournisseur·euse directement sur LinkedIn ou par l’intermédiaire d’un répertoire de traduction, comme celui de l’OTTIAQ au Québec. Le fait d’envoyer un courriel rapide pour vérifier que l’offre de service provient bien de la personne qui l’a présentée peut vous éviter bien des maux de tête et est généralement bien reçu. Vous pouvez également vérifier les coordonnées d’escrocs potentiel·le·s sur le répertoire des escrocs de la traduction.

Demandez des références… et passez un appel!

Avant de vous engager à faire appel à un·e fournisseur·euse inconnu·e, demandez-lui des références et prenez contact avec lui·elle. Certains escrocs quittent le navire dès qu’on leur demande de fournir des détails, c’est pourquoi toute vérification supplémentaire est un plus.

Principaux points à retenir

  • Faites attention à quelques signaux d’alarme élémentaires pour éviter les escrocs de la traduction. L’offre de service que vous recevez est-elle personnalisée? Est-elle bien rédigée? Les prix correspondent-ils à vos attentes? Si ce n’est pas le cas, il vaut mieux y regarder de plus près avant d’accepter.
  • Gare aux combinaisons de langues improbables. Parfois, les spécialistes de la traduction peuvent traduire de plusieurs langues sources et vers plusieurs langues cibles. Mais le plus souvent, ils·elles s’en tiennent aux langues qu’ils·elles maîtrisent le mieux.
  • Vérifiez les coordonnées de votre fournisseur·euse et effectuez un suivi. Assurez-vous que les coordonnées correspondent. Les références qui se portent garantes d’un·e spécialiste de la traduction peuvent également vous aider à éviter les escroqueries.

Vous envisagez de localiser du contenu pour le marché québécois? Nous sommes là pour vous aider. Communiquez avec nous pour découvrir comment Rossion peut faciliter la transition de votre entreprise et adapter votre contenu spécialisé au public francophone.

Références

http://www.translator-scammers.com/translator-scammers-directory.htm

Subscribe To Our Newsletter

Get updates and learn from the best

More from our blog

Do You Want To Boost Your Business?

drop us a line and keep in touch